lundi 3 août 2009

Conclusion (enfin de l'épisode!)

Voilà plus d'un mois maintenant que nous sommes rentrés en france.
Famille et amis ont je suppose déserté le blog, à juste titre d'ailleurs...
Pour tous les autres qui suivaient nos aventures ou pour toi, ami lecteur de passage qui tombe par hasard sur le blog, je tenais à apporter une conclusion.

Nous avons quitté notre île de Koh Samui le 27 Juin.
Les larmes aux yeux, tristes de ne plus revoir les quelques personnes auxquelles nous nous étions attachées, tristes de quitter le sable fin, la mer turquoise, le soleil permanent mais surtout, sans encore trop le savoir l'insouciance totale.

En effet, revenus en France, nous avons été frappés par l'agressivité des gens, l'agressivité des médias, la lourdeur admnistrative, les obstacles dressés sur votre vie à chaque instant.
Bien sûr, je ne nierai pas après tous ces billets laissés sur ce blog en râlant et maugréant que la vie quotidienne pour un étranger en Thailande est de tout repos, mais finalement, une fois dépassé le souci des visas et celui de la rentrée d'argent pour vivre, il est certain que l'on trouve en Thailande une douceur de vivre que nous n'avons pas en France.

A tous ceux donc qui ont l'envie de tenter le rêve de partir pour une nouvelle vie, en Thailande ou ailleurs, je vous dis allez y!
Vous apprendrez beaucoup sur vous même, sur les autres, vous changerez sans nul doute votre vision de la vie.
Tout abandonner n'est finalement pas grand chose, votre canapé, votre télé écran plat, vos 50 paires de chaussures, votre collection de dés à coudre (bah oui, il en faut pour tous les goûts) ne sont vraiment rien comparativement à la liberté d'esprit et de corps que l'on peut obtenir loin de chez soi.
Un nouveau départ est un luxe que seuls ceux qui se le sont pris peuvent comprendre j'imagine.
Il ne coûte rien (ou presque) et vous remet les yeux en face des trous.

Depuis notre retour, je me sens presque "abusée" par ceux qui ici -gouvernement, médias, société, moi même?.?- veulent nous faire croire que rien ni personne ne pourra faire changer la vie que nous avons, que plus malheureux que soit existe et qu'il faut rester bien tranquille dans notre petite vie pépère...
Tentez le rêve, nous en tous cas, nous y retournerons très vite, car si cette expérience peut se voir comme un échec par les autres (nous avons tout de même fait en quelque sorte "faillite") nous considérons cette aventure comme une première étape dans notre vie et nous allons maintenant nous employer à reconstruire un petit capital et un vrai projet pour le prochain épisode!

Bonne vie à tous, vous pouvez venir me voir sur mon nouveau blog, effet indirect de celui ci sur la Minute Bio, cliquez ici! pour une vie bio et écolo en une minute par jour (eh oui, ici, faut être efficace et rapide!!)

Mathilde

dimanche 21 juin 2009

compte à rebours...

Bon, de nouveau, j'ai laissé le blog à l'abandon pendant de nombreux jours...
Comme je le disais ma cousine et sa petite famille nous ont rendu visite et les soirées qui pouvaient avant être consacrées à la rédaction des articles étaient alors réservées aux joies des discussions sur la terrasse!!
Donc voici les dernieres nouvelles: nous avons enfin plongé! Et dire que nous étions presque venus ici avec cette idée principale en tête! Mais voilà, koh Samui pour la plongée, c'est à peine mieux que Boulogne sur mer (ma terre natale! bah oui, on ne peut pas être parfait!!).
Du coup, pour plonger, il faut se rendre à Koh Tao, paradis des plongeurs.
Là bas tout n'est que Rasta, calme et soleil! Nous avons profité de l'argent laissé par Mamie Paulette à ma cousine (merci mille fois mamie, j'ai oublié de te le dire au téléphone!) pour se payer une journée de plongée tous les 4.
Ils ont plongé le matin et nous sommes Dara et moi restés sur le bateau avec les enfants et l'apres midi, nous avons fait le contraire.
Nous étions logés dans un très sympathique bungalow accroché à flanc de colline dominant la baie d'une plage du Sud.
Ces quelques jours de détente et de kif sous marin nous ont presque fait regretter de ne pas avoir initialement posé nos valises ici il y a quelques mois. Nous connaissions Koh Tao suite à une visite prolongée il y a quatre ans et ne pensions pas qu'elle aurait été si préservée...
Bref quelques jours de détente bien plaisants (bon, aussi détendus qu'on puisse l'être quand on a 2 gamins de moins de 3 ans dans les pattes!)

De retour à Koh Samui pour quelques derniers jours de préparatifs et d'empaquettage...
Nous faisons quelques cartons à envoyer (je ne crois pas que la compagnie aérienne acceptera nos 89 kilos de surplus de bagages!) et avons vendu les objets du club: TV, frigo, clim, jeux, ventilos... pas grand chose, mais c'est toujours mieux que rien!
Et normalement cela devrait suffire pour nous payer le dernier petit plaisir que nous voulons tenter de faire avant le grand départ: une apres midi au spa!

Grand retour à Paris dimanche 28 juin, contents de retrouver la famille et les amis pour cette escale à durée non déterminée.
Ah bon? je ne vous avais pas dit??.. on ne baisse pas les bras, tout n'a pas marché super ou pile poil comme on voulait mais on va tout faire pour se donner une 2e chance!

Amicalement,
Mathilde

lundi 1 juin 2009

Ca sent le sapin...

Depuis plus de 2 semaines maintenant je n'ai rien écrit sur le blog...
Je vous avoue que ce silence est surtout dû au blues du retour qui se fait de plus en plus proche...
Dans un mois nous serons déjà en France et même si nous sommes très heureux de revoir la famille et peut être les amis s'ils ne nous ont pas oubliés, même si notre décision a été prise et que nous sommes sûrs qu'elle est la meilleure option, cela n'empêche pas de se retourner avec un peu de nostalgie sur ces derniers mois passés à la faveur de la langueur et de la nonchalance insulaire.
A la fin de la semaine, ma cousine Jacinthe et sa petite famille, Jean Louis son chéri et Charlély leur fils de 2 ans viennent passer 3 semaines avec nous, nous aurons alors l'occasion de faire tous les circuits touristiques jusque là souvent évités.
Après cela, nous prendrons notre vol pour Kuala Lumpur où nous passerons 2 jours pour nous réaclimater à la "grande ville" avant le grand retour à Paris que nous avons tout à la fois l'impression d'avoir quitté hier et il y a des années!

En tous cas, nous en profitons avant la fin, aujourd'hui nous sommes allés sur la très belle plage de Crystal Bay juste à l'entrée de Lamai, nous avons profité du magnifique soleil et de la mer bleu turquoise, nous avons chassé de petits crabes et des petits poissons qui nagent au bord de l'eau.
Simon s'éclate toujours autant dans l'eau, le pauvre, s'il savait que ces instants sont les derniers!...

samedi 16 mai 2009

Moto à vendre (Koh Samui!!)/ Motorbike for sale Koh Samui



He oui, si c'était si facile de la ramener, notre chère petite moto, nous ne la vendrions pas.
Quoi que techniquement, nous n'avons pas le droit de la conduire en France, car sans permis, rien au dessus d'un 50cm3 n'est autorisé.
Donc, amis de Koh Samui, Surat Thani, Koh Phangan ou Tao, si vous cherchez une moto d'occas automatique en bon état, venez voir notre belle Nouvo!
Mise en circulation en 2007, elle a 9 800 Kms et roule très bien.
Nous la vendons un très bon prix comparé à ce qui se pratique habituellement sur l'île: 24 000 THB.
Nous venons de changer le pneu arrière (cet apres midi).

Heureusement que nous avons acheté peu de choses car revendre tout mes biens en moins d'un an, ça commence à faire beaucoup, on va finir par aller vivre dans un hotel formule 1 avec pour seuls bagages une valise et hop, au moins on sera facilement mobiles!

Si vous êtes un lecteur résidant, que vous êtes intéressés, appelez moi au 083 172 8901.

mercredi 13 mai 2009

Talquez moi!


Nous connaissons tous le talc qu'on saupoudrait encore allègrement sur les fesses de nos bébés il y a quelques années voire décennies en France.
Finalement, nous nous sommes rendus compte que dedans, il y avait plein de saletés, que cela faisait macérer plus que cela ne séchait (bon, bref, je vais pas vous faire mon plaidoyer anti talc et autres saloperies de la grande distrib', mais n'en reste pas moins que c'est un produit plus ou moins tombé dans l'oubli).

Et bien, pas en Thaïlande.
Ici, les bébés, les enfants et même les adultes se talquent.
Et pas que les fesses!!
Le visage, le cou, le dos, les bras, tout le corps en fait!
Le talc procure une agréable sensation de sec parait il alors qu'il fait ici toujours humide et qu'on est forcément au mieux moite au pire carrément trempé dans son propre jus (pardonnez moi l'image peu ragoutante...).
Je soupçonne également les thais de se talquer pour sembler plus "blanc", le bronzage tant convoité sous nos latitudes étant pour les locaux une marque de paysans, il faut donc être le plus blanc possible (quitte même à faire peur, on se croit parfois face à des zombies, tout gris)

Bref, voilà le tableau, ne soyez pas choqué de croiser dans la rue des personnes de tout âge, de tous sexe, la tronche enfarinnée, il ne viennent pas juste de finir de cuisiner un gateau, , juste des talqués!

samedi 9 mai 2009

Quelques photos de Vientiane










Voici quelques photos de notre court séjour à Vientiane.

Le Bouddha Park, petite fantaisie d'un homme riche des années 50 l'a amené à construire ce petit parc où se mélangent statuaire bouddhiste et hindouiste, pas du plus grand intérêt, mais la gueule du monstre n'est pas sans rappeler la "boca della verita" de Rome, je trouvé cela amusant!

Quelques clichés du marché traditionnel, à quelques kilomètres du centre ville, pas de touristes, mais beaucoup de mouches! Rien d'extraordinaire pour celui qui a déjà visité ce genre d'endroits, pour les autres, vous verrez peut être la notion d'hygiène sous un autre jour!

Enfin, des photos du temple Ho Pra Keo, construit au 16e siècle, il abritait un Bouddha d'émeraude qui a depuis été déplacé, en plein coeur de la ville, c'est un petit ilôt de verdure et de calme.

Back from Laos



Nous sommes rentrés de Vientiane mercredi soir après une journée assez éprouvante.
Nous nous sommes rendus à l'ambassade en fin de matinée pour récupérer nos passeports avec les visas sésame.
Malheureusement, cette ambassade ayant une organisation assez pitoyable ne délivre pas de numéros pour faire la queue. Si bien que même arrivés les premiers, impossible d'avoir la garantie d'être servis immédiatement.
Seul un guichet rendait les passeports aux quelques 450 personnes venus rechercher leur identité.
Fort heureusement, l'oeil exercé tel celui du lynx et la stratégie même du grand guerrier me permit de voir lorsque tous comme un seul homme sont entrés dans le batiment par la porte principale, j'avais quant à moi vu qu'une porte de côté permettait d'entrer dans la salle.
Ainsi arrivée au même moment que tous les autres, j'ai pu profiter de la cohue générale pour me faufiler et me placer en tête de file.
Jouant des coudes et des sourires de contrition forcée (non, non, je vous assure, c'est pas moi qui pousse, c'est lui) j'ai pu tendre le reçu au gentil fonctionnaire et alors récupérer nos passeports en moins de 5 minutes...
Nous sautons sur nos vélos pour retourner fissa manger un petit sandwich avant de prendre le taxi qui nous amène à la frontière là où un autre mini bus nous propose de nous emmener jusque l'aéroport d'Udon Thani, en Thailande pour avoir un vol pour Bangkok.
20 baths glissés dans le passeport nous permet de passer la file interminable de l'immigration et 15 minutes le mini bus est en route.
Nous arrivons à l'aéroport juste à temps pour acheter le billet, enregistrer et sauter dans l'avion.
1h plus tard, nous attérissons à Bangkok, 10 minutes avant la fin de l'enregistrement du vol pour Koh Samui.
Le tout avec bébé Simon sur le dos, sur le ventre ou dans les bras selon la situation et toujours un peu au bord du craquage!!
Mais nous voilà rentrés à bon port, je jure ne plus visiter de pays "à visa" pendant au moins 5 ans !

lundi 4 mai 2009

Les ponts du mois de Mai

Nous sommes un peu déconnectés de la France, mais Ô quel bonheur, ici aussi, en mai, les ponts sont la joie des fonctionnaires.
Et par opposition le malheur des pauvres abrutis venus renouveller leur visa!
Une règle fantastique avec les ambassades c'est qu'elles appliquent à la fois les jours fériés de leur pays et ceux du pays dans lequel elles se trouvent.
Arrivés jeudi soir au Laos, nous pensions naïvement déposer nos passeports à l'ambassade vendredi matin pour les récupérer aujourd'hui.
Tout cela était sans compter sur le jour international du travail (bah, oui, depuis le temps qu'on en rame plus une, on l'avait oublié celui là...)...
Aujourd'hui donc, nous nous présentons à l'ambassade de Thailande pour déposer nos demandes de visas et pensant les récupérer demain.
Tout cela était sans compter sur le 5 mai, couronnement du roi, jour férié donc.
Les visas ne seront donc prêts que mercredi après midi!
Nous évitons de justesse le 8 mai qui est un jour férié "flottant" (un peu comme Paques chez nous) et qui correspond à la fois à la naissance de Siddharta (le nom de naissance de Bouddha), à son "accession" à l'illumination et à sa mort.
Ce jour tombait en fait lors de la 6e pleine lune (je crois..?) et donc tombe cette année le 8 mai.
Pour un peu, on se croirait presque en France.
Vientiane est une ville bien agréable, paisible et offrant de multiples plaisirs culinaires mais toutefois petite et relativement vite visitée.
Elle invite à la paresse et au lezardage en terrasse à siroter des jus de fruits ou la fameuse Beer Lao (quasi religion nationale) mais avec un Simon débordant d'énergie, le lézardage en terrasse ne peut guère durer plus de 12 minutes.
On se défoule sur nos vélos, pédaler en plein soleil des kilomètres, vous apporte la garantie de dodo précoce en soirée!

Un petit bonheur tout de même, la Thailande ayant besoin de faire venir les touristes, les visas sont gratuits pendant 1 mois encore.
Nous avons en fait décidé de demander un visa touriste, plus simple à obtenir qu'un visa business et comme nous avons définitivement décidé de rentrer en France fin juin, cela nous va très bien.

samedi 2 mai 2009

Simon à Vientiane




























Je vous passe pour le moment les détails du transport pour arriver au Laos il y a 2 jours pour vous donner un rapide aperçu des aventures sous le prisme de Simon de nos premiers jours à Vientiane.


On profite bien, les gens le trouvent bien rigolo dans son sac sur mon dos, il apprécie également le bon pain et les pains au chocolat, tout comme en france et les banh mi paté, tout comme au Vietnam!







mercredi 29 avril 2009

Visa galère n°3? 12? 156? ....

La chose extraordinaire quand on s'installe en Thailande, c'est qu'on imagine pas le nombre de pays voisins qu'on visitera et en particulier leurs ambassades thaies!
En effet, nous sommes de nouveau en mission visa demain, de façon très précipitée, nous n'avons appris qu'hier qu'il serait plus judicieux de sortir du pays avant la fin de notre visa actuel (expiration aujourd'hui!).
Notre visa business obtenu lors de notre visite à Kuala Lumpur devait normalement être simplement tamponné au bout de trois mois.
Mais voilà que désormais, il faut avoir au moins 4 employés pour que ce visa soit donné et valide.
Il nous fallait donc en fournir la preuve (qu'il est tout à fait facile ici de détourner en demandant à n'importe quelle personne de se prétendre membre de votre société moyennant une petite compensation financière).
Nous avons fait les démarches mais trop près de la date de fin de visa, ce qui selon notre comptable aurait éveillé les soupçons de l'administration (comment ça, vous embauchez justement 2 personnes 1 jour avant la fin de votre visa??) et nous aurait exposé à des contrôles.
Contrôles qui auraient pu nous mener à une sorte de confiscation de passeport.
Bon, le tableau est sûrement fortement noirci par la comptable qui veut nous éviter de prendre le moindre risque.

De notre côté, nous n'étions pas franchement opposé à partir, trouvant là la bonne excuse.
Nous sommes "obligés" de partir, comprenez vous?
Donc voilà, quelques jours à Vientiane où nous espérons pouvoir rencontrer la famille de la mère de Dara.
J'aimerais également aller passer quelques jours à 30 km de la ville, vers le lac Nam Ngum, où on peut couler des moments paisibles, rencontrer les vrais gens dans les villages, voir la culture du riz, faire du vélo....

Retour à Koh Samui le vendredi 8 mai.
Si j'ai la possibilité de poster un message de là bas, je ne manquerai pas de donner quelques détails.
Bises!

samedi 25 avril 2009

Quelques jours à Koh Phangan






Bon, vous imaginez aisément le stress intense que nous subissons depuis notre arrivée à Koh Samui.
Entre soucis de "patrons": des heures de travail impensables, personnel à gérer, charges à payer et soucis personnels: famille désunie, peu de temps pour soi, sans compter le temps qui nous accable de sa chaleur, bref, nous pensions avoir bien besoin d'un petit break de réconfort.
Nous avons donc décidé de passer la semaine (enfin quelques jours) à Koh Phangan, l'ile à côté de la nôtre, une petite demie heure de traversée par bateau, un peu plus de trajet en voiture sur une route plus que chaotique et nous voici arrivés mardi matin à Tong Pai Nan Noi beach, à l'hotel Ra Sa Nan Da, un magnifique hotel 5 étoiles que nous avaient conseillé nos amis Jon et Erin qui eux s'y paient un séjour prolongé de 3 mois.
Ah que cela fait du bien d'avoir une chambre spacieuse, magnifiquement décorée, une grande terrasse avec "lit de jour" et piscine privée, une plage paradisiaque, un temps vraiment à soi, sans bouger, sans rien faire de spécial, juste profiter de la vie et du temps qui passe!
Malheureusement, Simon était un peu malade (surement de nouvelles dents qui ne devraient pas tarder) et les nuits ont été un peu difficiles, mais avec l'aide du précieux baby phone, nous avons pu profiter de romantiques dîners au resto de l'hotel sur la plage pendant qu'il dormait... cela fait bien étrange (la première soirée en duo depuis notre arrivée ici et seulement la seconde depuis sa naissance!)
Simon a cependant bien profité de la plage, se jettant littéralement dans l'eau, jouant et courant avec les chiens, faisant la sieste sur les transats de l'hotel... bref, un pacha qui se sentait comme chez lui.
Nous avons donc bien apprécié ces petites vacances pas très loin mais bien dépaysantes!


jeudi 16 avril 2009

La vie est un long fleuve tranquille

Dernières nouvelles du front... Une lectrice m'a questionnée sur la situation à Koh Samui au regard des évènements de révolte des rouges cette fois (bah zont été longs à la détente ces rouges!!) à Bangkok.
Donc, pour vous rassurer tous, Samui reste Samui, les tatoueurs tatouent toujours, les bars servent encore de la bière, les filles ont toujours des jupes courtes (enfin, vous voyez de quel genre de filles je parle...) les gens continuent de se vautrer sur les motos (euh, pas moi encore une fois, je vous rassure, je faisais juste allusion aux sirènes régulières des ambulances).
Voilà, la vie suit donc son cours imperturbable sur Samui...

Quant à nous, pour se remettre des vacances d'une de nos employée et donc la quasi obligation pour nous de travailler en cette période de vacances scolaires, nous avons décidé de fermer la semaine prochaine et de se prendre quelques jours à Koh Phangan, l'ile d'à côté.

Nos amis Jon et Erin ont quitté Samui pour aller passer quelques mois à Phangan avant qu'Erin ne prenne ce super job à Singapour.
Ils sont au Rasananda, un super resort qui propose actuellement des supers prix (bon, quand on parle francais, j'entends, car pour ici, c'est juste une semaine de salaire la nuit...!).
Nous avons décidé d'en profiter un peu et de nous payer du bon temps pour quelques nuits! Ce n'est pas que nous soyions éreinté par le travail, mais somme toute, nous n'avons pas eu de vacances depuis longtemps et si on considère que j'ai personnellement arrété de travailler pour mon congé maternité et parental, mes dernières vraies vacances remontent à l'été 2007. Tout simplement indécent je trouve!

A très bientot,
Mathilde

lundi 13 avril 2009

Bonne Année! -eh oui, pour la 3e fois de l'année! Song kran







Après le nouvel an "de chez nous" le 1er janvier, après le nouvel an chinois début février, voici aujourd'hui le temps du nouvel an thailandais!
Toutes les occasions sont bonnes ici pour faire la fête...
La tradition un peu déviée aujourd'hui conduit les gens à s'arroser à grands coups de seaux, jets d'eau, pistolets à eau.
Dans les rues, sur la route, vous ne pouvez pas passer sans vous faire noyer, l'idée de base étant de se "laver" et de se purifier pour l'année à venir.
Les gens s'enduisent également de talc parfumé mouillé (pour qu'il colle mieux à la peau) afin de commencer la nouvelle année avec une bonne odeur.
Initialement, ces "soins" étaient pratiqués dans les temples, sur les images de bouddha, mais aujourd'hui, c'est clair que la population a bien compris qu'il était plus marrant de se livrer à ses folles ablutions en tous lieux et surtout à très grandes eaux!
Nous n'avons pas sacrifié à la tradition et en avons profité pour jeter des seaux d'eau aux voitures et motos qui passaient, plutot rigolo et un bon défouloir.
Quoi qu'il en soit, entre les précédents voyages et ces quelques mois passés en Thailande, nous avons désormais couvert toutes les fêtes existantes et je recommande à tous de privilégier un voyage en cette période de Song Kran! Un moment vraiment exceptionnel...





jeudi 9 avril 2009

On loue notre bungalow à Koh Samui Juillet et Aout!






Comme nous avons décidé de partir au début de l'été et que nous avons payé notre location jusque fin Aout, nous mettons en location notre bungalow pour tout juillet aout.
Si vous avez des amis intéressés, faites passer l'info.

Le
bungalow est dans une residence calme avec somptueuse piscine.
Il est composé de 2 grandes chambres avec clim, d'une salle de bains avec douche et baignoire séparés, cuisine équipée (wok, plaque electrique, frigo, bouilloire, four et la vaisselle nécessaire pour 4 personnes) ainsi que d'une terrasse.

La résidence Baan Suan Sook Villa est située idéalement à Chaweng, non loin de la plage et de la zone commerciale (à paine 5 minutes) mais assez reculée pour ne pas etre embetés par les nuisances sonores des fetes de la plage.

Des femmes de ménage passent 2 fois par semaine, changent les draps et le linge de lit.
Une oppotunité à ne pas manquer, nous devons juste partir avant la fin de notre contrat de location et la résidence n'offre pas de remboursement.

Prix normal: 2000 B la nuit (soit environ 40€)
Prix proposé: 150 € la semaine, 450€ le mois.

N'hésitez pas à me contacter pour toute question!

mercredi 1 avril 2009

Poisson d'Avril

Avec mon esprit d'à propos et ma franche camaderie, en ce jour de poisson j'ai décidé de vous annoncer une grande nouvelle:
Nous rentrons en France.
Pas pour une visite, pas pour des vacances, pas pour l'été, pas pour l'hiver.
Non, nous rentrons en France pour de bon.
Bon enfin, tout du moins jusqu'à une prochaine éventuelle nouvelle aventure.
En effet, nombreux sont nos amis lecteurs qui sont déjà au courant, pour les autres, voici en substance les lignes de cette décision.

Nous avons eu beaucoup d'aléas, beaucoup de déceptions et tous ces évènements mis bout à bout nous poussent à la conclusion qu'il nous faut rentrer.
Tout d'abord Koh Samui: bien que relativement sympathique quand on prend le temps de la visiter et surtout de s'éloigner des lieux de tourisme de masse, cette île dans ce qu'elle a à nous offrir est bien chiche.
Les thais semblent être de "faux" thais, pas très honnêtes, pas très sympathiques, pas très ouverts, bref un cauchemar au quotidien que ce soit personnel ou professionnel.
Les expats sont ce qu'ils sont, j'en avais déjà parlé dans un message précédent: des paumés de la vie ou de vieux libidineux venus tater de la fesse ferme et s'enfiler de la bière pas chère...
Ainsi notre adaptation n'a pas été franchement facile (enfin, elle n'est toujours pas faite d'ailleurs)

De plus, le fameux business qui devait nous financer cette nouvelle petite vie pépére tranquille, bah c'est clair qu'il nous permet d'avoir notre vie pépére mais pour ce qui est de la financer, ce n'est pas trop le cas.
Les affaires sont loin d'être florissantes.
Si nous avions également réfléchi un peu, peut être aurions nous également été assez lucide pour se rendre compte que de travailler avec des enfants, cela relève de la vocation que nous n'avons malheureusement pas.
Jouer à la barbie, faire des chateaux de sable ou faire des combats sur la playstation, c'est bien sympa mais quand il s'agit de votre quotidien, c'est tout de suite moins drôle.

Tout cela pour en venir à notre dernière raison, bien triste à avouer et à prendre bien sûr avec des pincettes: notre vie d'avant nous manque.
La famille, les amis, j'en ai déjà parlé à maintes reprises, mais aussi le travail, faire marcher le cerveau, avoir des challenges, sans compter la France, Paris, manger (ah que ne donnerais je pas pour un bon crottin de chèvre, un pain doré et croustillant, un verre de rouge...)

L'éloignement aurait pu être possible au long cours si toutefois notre entreprise avait assez marché pour nous permettre de revenir de temps en temps en France, si la "sauce" avait pris avec le pays d'accueil, peut être dans d'autres circonstances...
Enfin, toujours est il que la décision est prise, nous quittons tout et rentrons pour une nouvelle nouvelle vie!
Nous aurons eu la chance de vivre une aventure unique, de passer du temps en famille, de voir Simon grandir, de se payer en quelque sorte des vacances longue durée... aucun regret, c'est le principal.
Retour prévu vers le mois de Juillet, d'ici là, je vous abreuverai encore de nombreux petits messages tous aussi farfelus les uns que les autres!

Bises à la compagnie

mardi 31 mars 2009

Studio Harcourt made in Thailande


Vous connaissez sans nul doute le Sudio Harcourt, célèbre studio photo parisien excellant dans l'art de la star dans tout ce qu'elle a de plus "icone" en elle.
Des photos noir et blanc, très classes, sensuelles mais artistiques, bref, le must pour une divinisation de son image.
Tellement réputé que le studio offre désormais la possibilité de s'offrir une belle photo de soi, même si on est un simple "gens de la rue".
En Thailande aussi, nous avons plein de petits studio Harcourt.
Plusieurs marchés, enfin entre le marché et la fête foraine fleurissent en cette belle saison. Dans ces marchés temporaires, des dizaines de stands: de la nourriture, des T Shirts, des jouets, des animaux, des lunettes de soleil, bref tout un tas de petites bricoles pas chères.
Parmi eux, un ou parfois deux stands sortent du lot de par leur originalité.
Les studios photos!!!!

Le procédé est simple:

1/ vous posez devant une vue de votre choix (pas de fond vert ici, juste des serviettes de bain Hello Kitty, un poster d'une île, une impression sur polyester d'un chaton géant...)
2/ on transfère l'image dans l'ordinateur
3/ vous partez vous balader 30 minutes au bout desquelles vous revenez chercher votre photo

1/ format A4
2/ plastifiée pour mieux préserver ce trésor
3/ super hyper méga retouchée, poncée, cirée, polie.

Bref, comme vous pouvez le constater sur la photo, nous donnons plus l'impression d'être des personnages du musée Grévin que des vrais gens qui respirent... et pourtant... c'est bien nous. Sauf que plus de boutons, pas une goutte de sueur (alors qu'il faisait bien 32°), l'oeil perçant, l'oreille alerte, le pli du bras sans bourrelet, la bouclette nickel, enfin que du bonheur.

Nous ne sommes pas peu fiers de ce merveilleux cliché qui nous rend toute notre gloire de "bien belle petite famille" !!

lundi 30 mars 2009

La revanche d'un singe

La presse locale a fait état il y a peu d'un meurtre perpétré de sang froid par un singe vindicatif.
Un "éleveur" de singe de Koh Samui avait donc un petit singe à qui il faisait cueillir des noix de cocos.
L'homme était payé quelques bahts par noix de coco et avait trouvé plus simple d'exploiter son animal plutot que de risquer soit de tomber lui même de l'arbre au cas où il y serait monté soit de se prendre la noix sur la tête s'il les avait arrachées depuis la terre ferme (méthode la plus répandue de cueillette, un baton immense assez flexible muni d'un petit couteau à son extremité est habilement maniée par les hommes au sol afin de couper la tige qui relie la noix à l'arbre, l'art résidant dans le maniement de l'outil tout autant que dans le calcul de la zone où tombera le fruit).
Le singe, qui devait sûrement se dire que son "maître" lui demandait beaucoup trop en a eu marre et fort avisé des lois de la gravité a donc tout simplement décidé une fois en haut de l'arbre de jeter la noix de coco sur son chef plutot qu'à côté de lui.
L'article insiste sur le fait qu'il s'agit bien d'un meurtre et non d'un accident, l'animal ne se trompant jamais quand il fait tomber le fruit. Un témoin dit également avoir vu l'animal "viser" son maître.
Comme quoi, ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace!

vendredi 27 mars 2009

Tatoo Biker's island...


Li'île des motards tatoués

Alors voilà, je vous présente mon nouveau mec: Bob.

Il est anglais, a 32 ans, il aime son pays, le foot, la bière, les tatouages -mais attention, façon total look, j'ai toute la mythologie chinoise sur le corps, les grosses motos qui font du bruit, le sheperd's pie (une tourte à la viande avec une sauce bien épaisse dessus, ça c'est son côté romantique). (liste non exhaustive).

Bob est un sacré gars, dans son pays, il est employé dans une banque, mais le week end, il court danser le jerk euh, non, il court au club de gym pour se façonner un corps de malade, ça met en valeur ses tatoos (et puis, imaginez la tronche de Lao Tseu sur un corps qui deviendrait tout fripé?).

Je l'ai rencontré dans un bar, il était là pendant l'happy hour (3 grandes bières pour 120B) mais surtout parce qu'ils diffusait le match de Manchester.

Il était beau, son corps luisant (Le regard brillant de Lao Tseu m'a tout de suite plu!) de chaleur et d'un reste d'huile de monoi.

Il avait cette classe qu'on les buveurs de bière, les vrais, les gars qu'en ont quoi...

Son crâne rasé (mais non, chérie, je t'assure, je ne suis pas un skin, c'est juste que les Noirs, ils sont pas comme nous..)

Il était dans ce bar comme chez lui, son aisance naturelle avec la serveuse (une parmi toute l'equipe de 6 filles très court vêtues et très affables) m'a tout de suite confirmé que c'etait un homme de relations publiques.

Bref, Bob, vous l'imaginez, était l'homme de Samui. Bob is THE man. Bob c'est tous les hommes de l'île, tous semblables, ces touristes qui vont, viennent et font la même chose que ceux qui les ont précédé et que ceux qui les suivront.

Bob, vous l'aurez compris, n'est pas mon mec, c'est juste un mec croisé dans la rue alors que j'attendais que l'on me serve un plat à emporter.

Mon mec est beaucoup moins "baraque" que Bob, il n'a pas (encore) de tatouages, mais merci, il me convient à 100%!

mercredi 25 mars 2009

Brossage de dents


Maintenant que Simon a 4 dents (et bientôt 1 ou 2 de plus il semblerait...) il était temps de passer aux choses sérieuses...
Il semblait montrer un certain intérêt lorsqu'il nous voyait nous brosser les dents, nous avons donc décidé de lui offrir sa première brosse à dents.
Le voici en plein brossage, bon je devrais dire en plein suçotage de brosse car il brosse assez peu finalement, mais en nous observant, il a plus ou moins compris le truc!
Il est important de bien prendre soin de ces petites quenottes!

Plus on est de fous... moins y'a de riz (sauf en Thailande!)


Après la présence omniprésente de l'huile que vous aurez pu constater dans un précédent message, aujourd'hui, honneur est donnée au riz...
Aliment quotidien (et multi quotidien d'ailleurs) de la population, le riz se fait cuire le matin, reste au chaud dans son "rice cooker" (cuiseur à riz, je précise pour la grand mère non polyglotte qui me lit!) toute la journée.
Alors qu'en France, on trouve dans les grandes surfaces 100% françaises une, deux voire au mieux trois références de rice cooker et idem pour le riz, on a un peu plus de chance dans les supermarchés "asiatiques" mais sans non plus trouver pléthore de références telles qu'on les a ici.
Un linéaire entier de rice cooker, toutes les tailles, toutes les marques, avec panier vapeur ou sans, programmable ou non.
Les premiers prix sont aux alentours de 5/6 €, c'est dire si ce produit a véritablement une vocation de totale accessibilité!
Pareil pour le riz qui ne se vend quasiment pas en conditionnement inférieur à 5kgs. (entre 2 et 5 € le sac de 5kgs selon la qualité)
Bref, une chose est sûre ici, au moins jamais on ne pourrait mourir de faim!

jeudi 19 mars 2009

Crevés!


En ce moment, nous jouons de malchance avec la moto!
Nous avons crevé de la roue arrière 3 fois en à peine plus d'une semaine...
Du coup, obligés d'aller faire changer la chambre à air dans un de ces petits stands express que l'on trouve sur la route à peu près tous les 200m!
Sans rendez vous et pour la modique somme de 3€, on vous démonte la roue, change la chambre à air, hop une nouvelle et c'est parti, en 20 minutes, le tour est joué!
Je pense que la première fois que l'on avait crevé, le réparateur avait du mettre une chambre à air de piètre qualité car la crevaison suivante est intervenue moins de 48h après la pose et que la rustine alors posée (moins cher qu'une nouvelle chambre à air, forcément) n'a pas tenu.
Espérons que cette fois ci nous soyons tranquilles pour quelques temps!

mardi 17 mars 2009

Joyeux Anniversaire Simon!!!








video

Aujourd'hui, 17 mars, Simon fête son premier anniversaire!

Il a bien changé en un an, il marche depuis déjà près d'un mois, a son petit caractère bien à lui et sait ce qu'il veut!

Aujourd'hui nous lui avons donc consacré toute la journée, même si nous passons déjà beaucoup de temps avec lui habituellement, nous voulions faire de cette journée un moment particulier.

La journée a commencé par le cadeau, une petite ferme que nous avions acheté à Kuala Lumpur lors de notre visite pour les visas, il valait mieux prévoir car à Koh Samui, question jouets pour enfants, à part des jouets de m***e chinois, il n'y a rien! Puis nous avons eu la joie de recevoir le colis que les parents de Dara avait envoyé. Au menu; beaucoup de patés, quelques conserves et des petits biscuits qui ont rapidement fait la joie de Simon!

Après une rapide sieste, nous avons fait un saut au club avant de nous rendre au restaurant préféré de Simon: Fuji, le japonais. Monsieur s'est délécté de soupe Miso, de tofu, de nouilles sautées et de saumon grillé.

Simon a également eu le droit à son premier tour de manège, la peur et la curiosité se sont mélées mais la peur a vite pris le dessus!

Nous avons fini par un petit tour au Tesco, le supermarché où Simon adore se balader. Nous en avons profité pour lui acheter un délicieux gâteau: une sorte de petit muffin à l'ananas. Ici, mieux vaut ne pas prendre trop de risque, gâteaux à la crème ou un peu "élaboré" ne sont pas franchement réussis! Des petites bougies et hop, on fête cela dignement à la maison tous ensemble -enfin, tous les 3! c'est déjà ça! (voir vidéo).

Ouverture des derniers cadeaux "minute" -trouvés au Tesco- un petit dauphin qui avance dans l'eau du bain et du marteau qui fait "pouic pouic" quand on tape avec -Simon adoooore taper!

Il était content de sa petite journée, nous aussi, le temps a passé bien vite depuis cette année, même si le bougre nous en a souvent bien fait bavé! Mais le bonheur de l'avoir dans notre vie est immense... Ce sera définitivement le plus beau souvenir de notre aventure en Thailande, avoir pu passer tout ce temps avec lui à le voir grandir plutôt que de le confier à une nounou!

Joyeux Anniversaire Simon!

PS: il remercie tous les messages et coups de fil d'anniversaire de la famille, il a bien hâte de vous revoir!

Bises à tous

Mathilde

lundi 16 mars 2009

Black Out à Samui!

Le temps s'est dégradé ce week end, aujourd'hui le ciel est un peu couvert, hier nous avons essuyé des pluies diluviennes qui nous ont presque ramenés en novembre.
Toutes ces perturbations météo ont cependant été éclipsées par un petit black out général samedi soir.
Tout d'abord, nous avons des micro coupures de courant de 18h à 19h30 (environ 5 ou 6).
Puis vers 20h, coupure qui dure...
Bien sûr, nous n'avions pas diné et comme nous cuisinons sur une plaque électrique, c'était un peu mal parti.
Dara a donc enfourché la moto et est parti vers 21h, ventre creux et esprit conquérant à la recherche de nourriture.
Mais voilà, la coupure étant générale, la nuit était noire noire noire et les échoppes habituellement ouvertes jusque tard dans la nuit en bord de route étaient quant à elles fermées fermées fermées.
Il a finalement réussi à trouver 4 petites brochettes de poulet et 2 portions de riz gluant nous ayant permis de subsister jusqu'au matin où l'électricité est enfin revenue après plus de 12h d'interruption....
Nuit chaude donc car sans clim ni ventilateur mais nuit douce, sans télé où nous avons joué au Poker à la faveur de quelques bougies.
Ah qu'il est bon le confort moderne, on l'oublie trop souvent!

et bon appétit bien sûr!


Oh la méchante fille! regardez comment elle nous commence la semaine!
Oui, je m'étais promis -déontologie oblige- à ne pas dévoiler cet immonde étal de viande à vos petits yeux propres et hygiéniques d'occidentaux.
Et ensuite, je me suis dit -déontologie oblige!- qu'il vous fallait savoir, connaître la vraie vérité, même si elle dérange.
Eh oui, bonnes gens, voyez comment on traite les animaux dans ce pays! On les hâche menu et on les mets dans des grands bacs -a priori réfrigérés mais à l'air libre, comprenez exposés à toutes les poussières et autres postillons volant çà et là.
Ca donne plus qu'envie de devenir végétarien, toute cette pornographie de bidoche malsaine.
Heureusement, il y a tout de même des vitrines frigos avec des petites barquettes plastique comme chez nous, je pense sincèrement que j'aurais été incapable de manger de la viandre provenant de là.
-Quoi que soyons honnêtes, je ne pense pas que la viande des marchés viennent des belles barquettes sous vide, mais bon...
Sachez toutefois que cette présentation est encore très hygiénique par rapport à certains étals notamment sur des marchés (viande disposée de la même façon mais à l'extérieur, parfois au sol, non réfrigérée avec mouches et tout et tout...) donc en soi, même vu ainsi, il s'agit d'un progrès...

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée!

mercredi 11 mars 2009

C'est pas comme en France / laver son linge


La merveille de la technologie est -presque- arrivée à Koh Samui!
On y trouve désormais des machines à laver dernier cri!
-Je plaisante bien sûr, seules les folles telles que moi et les pauvres -sic!- font encore du lavage à la main une tâche ménagère usuelle!

Au rayon des magasins, vous trouverez 2 types de machines.
Les "comme on connait, qu'on a les mêmes chez nous" et celles "qu'on trouve qu'elles sont super au premier abord mais qu'en fait elles sont nulles".
C'est de la seconde catégorie qu'il s'agira dans ce billet.
En effet, ces machines à laver, on les trouve super, elles ont un aspect professionnel -super grandes, pas du tout étudiées pour un appartement parisien car en gros, il vous faudrait choisir entre avoir une machine ou avoir une baignoire ou un lit, tellement elles prennent de la place. Elles sont tout de même assez design et surtout très peu cher -les premiers prix se situent autour de 70€ et peuvent aller jusque 200€.
Cependant, une connaissance ayant décidé d'opter pour l'achat de ce type de machine a bien vite déchanté à l'usage.

Voici comment fonctionne la bête de guerre:
Tout d'abord la grande taille s'explique par le fait que le bac lavage et le bac essorage sont séparés -on aurait pu croire au premier coup d'oeil qu'il s'agissait d'une lavante séchante, il n'en est rien!!- il vous faut donc intervenir entre les 2 cycles pour transférer le linge gorgé d'eau dans le 2nd bac.
Ce n'est pas très pratique mais on peut s'en remettre (pensons à nos grands mères qui ont découvert les lave linge en plusieurs étapes, d'abord l'essoreuse pour le linge qui avait été lavé à la main puis le lave linge lui même etc etc..)
Le pire vient avec la technique d'arrivée d'eau.
Il faut en fait ouvrir le robinet d'eau pour remplir le bac pour le lavage.
Il faut fermer le robinet quand il y a assez d'eau dans le bac.
Il faut venir ouvrir le robinet de vidange pour que l'eau de lavage s'évacue.
Il faut réouvrir l'eau pour re-remplir le bac de lavage-rinçage
Revidanger puis reremplir pour un éventuel double rinçage
Il faut ensuite transférer le linge lavé gorgé d'eau qui pèse donc 28 kilos dans le bac essorage.
Enfin se fait l'essorage!
Bref, une matinée complète à ouvrir et fermer des robinets, transférer du linge mouillé, vidanger, rincer.... c'est beau la technologie, mais c'est plus long que de faire tout cela à la main soi même!

on achève bien le style!





C'est sur la suggestion de ma très stylée mère que je rédige cette annonce...
C'est vrai que moi, maintenant après quelques mois ici, il y a certaines choses qui ne me choquent plus vraiment ou tout du moins qui rentrent dans ce que je pourrais qualifier de normal.

Ma chère mère donc me disait "il faut absolument que tu fasses un article sur les fringues pour enfants qu'ils vendent... c'est pas croyable de voir ça!"
Alors en effet, il faut avouer que les vêtements pour enfants sont terribles.
Pour les filles, on se croirait dans un espèce de délire de princesse raté "ta robe ma chérie, tu la veux de quelle couleur? rose pale, rose vif, rose fluo, rose bonbon ou rose bubble gum?"
En fait, on aurait presque l'impression que les designers des habits sont des enfants eux mêmes.
Vous voyez comment les enfants ont souvent bien mauvais goût -oh, ça va hein, ne vous offusquez pas parce que je dis la vérité, vous trouvez franchement que les chaussures Barbie et les T shirts Powerangers sont de bon goût? et bien là, on pourrait se dire qu'ils ont réalisé leurs rêves!
Des rayons entiers d'habits pourris à l'effigie de leurs héros (Barbie, Mickey, Minnie, Powerrangers, Doraemon, Pokemon...) dans des matières égalant au moins le style du vêtement -un acrylique/polyester de dernière bourre spécialement conçu il semblerait pour ces chaleurs tropicales!

Les filles sont doublement chanceuses, les mères aimant elles aussi habiller leurs chéries en petite princesse, elles ont environ le double de rayon des garçons qui eux devront se contenter d'habits de superman (qu'ici on porte "casual" pour aller faire les courses ou se balader, point besoin d'occasion spéciale telle qu'une fête costumée) et de T shirts vifs et mal coupés...

Bref, voilà pourquoi au pays du pas cher, j'ai décidé d'habiller Simon dans un magasin de vêtements d'occasion en provenance des pays "vestimentairement civilisés". Une petite boutique importe des lots de vêtements d'Europe, des Etats Unis ou du Japon et les revends quelques centimes d'euros. Beaucoup de déchets bien sûr, mais parmi tout cela, on y trouve parfois quelques marques connues de chez nous...

vive le style, vive la Thailande!